Les Essarts le Roi - Yvelines

Prochaine réunion : Jeudi 6 février à 20h45, salle Barreau (ancienne mairie)

Quand Monsieur Le Maire refuse de défendre l’hôpital public de Rambouillet

Le Maire a été interrogé lors du conseil municipal du 12 mai 2016 par le groupe Agir et par un membre du public sur son éventuel soutien au Collectif de défense de l’hôpital de Rambouillet en mettant, par exemple, la pétition initiée par ce collectif sur le site de la commune. Sa réponse fut sans équivoque, ce sera NON.

Pour  lui, il est important de faire des économies, la santé coûtant trop chère en France.

Le transfert de nombreux services sur l’hôpital Mignot au Chesnay est selon le Maire une bonne chose.

Il nie qu’il n’y ait plus, à moyen terme, d’hôpital de proximité de qualité pour les Essartois et plus généralement pour les habitants de Rambouillet et ses alentours.

Pourtant les faits sont là :

L'hôpital public de Rambouillet est menacé par un Groupement Hospitalier de Territoire (GHT), qui fait partie d'un vaste plan de restructuration organisationnelle des hôpitaux publics.
Sous prétexte de mutualisation avec les hôpitaux voisins, et avec celui de Versailles en particulier, ce sont en fait des suppressions de lits, et même de services entiers, auxquelles nous assistons à Rambouillet. On nous parle de réorganisation, alors qu'en réalité ce sont des activités et des soins qui quittent notre hôpital de secteur et sont transférés.

Le personnel hospitalier est en première ligne, et souffre de conditions de travail extrêmement préoccupantes (stress, précarisation, cumul d'heures supplémentaires, souffrance au travail…). Le dialogue social est au point mort, et de nombreux témoignages font état de fortes pressions de la direction, voire de violences et d'acharnement, subies par toutes les catégories de personnel.
Lors de la réunion publique du 28 avril dernier, organisée par le collectif des usagers de l'hôpital, le Dr Montarnal lui-même, chef de service de chirurgie orthopédique, a dénoncé ces pressions. Il a annoncé avec tristesse son départ de l'hôpital, faute de pouvoir continuer à assurer ses missions dans de bonnes conditions.

Preuve de cette dégradation des conditions matérielles et humaines à l'hôpital de Rambouillet, un indicateur ne trompe pas : le temps d'attente aux urgences de l'hôpital atteint aujourd'hui 6 à 8h. C'est inacceptable.
Les difficultés financières de l’établissement sont largement dues aux emprunts toxiques contractés au début des années 2000 par les responsables locaux. Aujourd'hui l'hôpital de Rambouillet -dont le taux d'endettement toxique est un des plus élevé de France- a perdu sa capacité à investir. Ni les habitant(es) du bassin Rambouillet ni le personnel de l'hôpital ne doivent subir les conséquences des erreurs de gestion dont ils ne sont pas responsables.

L'ARS
(Agence Régionale de Santé) doit prendre ses responsabilités, et assurer la pérennité des services à l'hôpital de Rambouillet. Il est pour cela indispensable que les élus locaux, dont le Maire des Essarts le Roi, se mobilisent enfin.

L'hôpital de Rambouillet concerne un bassin de vie de 150 000 personnes. En plus d'être un équipement de santé et de sécurité indispensable à la population, il est un élément structurant de notre territoire autant qu'un outil de solidarité qui permet à toutes et tous de se soigner quels que soient son état de santé et sa situation sociale.

Agir Ensemble déplore le discours et l’attitude du Maire des Essarts le Roi face à ce sujet ô combien apolitique puisqu’il concerne TOUS les citoyens.

Nous vous proposons de signer cette pétition pour appuyer les actions du collectif de défense de l’hôpital de Rambouillet.

https://www.change.org/p/collectif-de-d%C3%A9fense-et-e-d%C3%A9veloppement-de-l-h%C3%B4pital-de-rambouillet-stop-au-d%C3%A9mant%C3%A8lement-de-notre-h%C3%B4pital-public-de-Rambouillet

Le site du collectif : http://collectifhopitalrbt.wix.com/siteweb

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir