Les Essarts le Roi - Yvelines

Dimanche 28 juin la liste "EN AVANT LES ESSARTS" a remporté les élections

Discours des vœux 2016 du maire : R. Pommet n’est pas à une contradiction près !

 

 La relecture des vœux du maire met en évidence plusieurs contradictions, certaines précisions et un rappel de la vérité s’imposent…

 

 Le PLU d’abord :

« Comme nous nous y étions engagés, nous avons adopté un PLU respectueux d'un développement urbain à taille humaine ……… Nouveau quartier d'habitation du château d'eau, opération inscrite au PLU par nos prédécesseurs »

Il est commode de s'accaparer le PLU quand ça arrange et de le rejeter sur l'équipe précédente quand ça dérange. Les essartoises et les essartois vont s'y perdre ......

 

L’accessibilité aux handicapés :

« Nous avons commencé les travaux de mise à niveau de notre ville dans le cadre d'un plan à 5 ans concernant toutes les normes d'accessibilité des équipements publics. »

Ce vaste chantier a commencé dès 2008 au sein de la Commission Communale pour l'Accessibilité aux Personnes Handicapées (auparavant rien n’existait). Le gros du travail a été d’établir un diagnostic de la voirie de la commune et des bâtiments communaux, s’en sont suivies 5 années de travaux d’aménagement dans la commune représentant plus de 150 000 € d'investissement.

Il est vrai que le groupe dont faisait partie R. Pommet a été particulièrement absent de cette commission, c'est pourquoi Raymond Pommet semble découvrir un chantier vieux de plus de 5 ans.

Comme on peut le constater, Raymond Pommet n'est pas à une approximation près.

Les travaux dans les écoles :

« La période des vacances scolaires d'été a également été mise à profit pour divers travaux d'entretien et de renouvellement dans nos quatre écoles »

C’est un des sujets récurrents et problématiques, remonté par les fédérations de parents d’élèves et les directrices lors des commissions scolaires.
A noter : une raréfaction de ces commissions, le sujet des travaux devenant certainement trop lourd à assumer !

 

Les emprunts :

« Nous avons désendetté notre ville de plus de 1,2 M € depuis notre arrivée. » 

Quand une commune rembourse ses emprunts conformément à ses engagements auprès des banques et qu'aucun nouvel emprunt ne vient soutenir une politique d'investissement au service de la population, il est parfaitement normal, que par un effet purement mécanique la dette baisse du montant des échéances.

Soit sur 2 ans 1,2 millions d’euros

On peut donc constater que l'augmentation des impôts de 12.5% n'a servi en rien à désendetter la commune.

Il n'y a donc pas une volonté politique de désendettement mais une politique de sous investissement.

«  …. handicapé par la charge du remboursement de la dette, qui consomme plus que nos marges d'autofinancement… …. »
« Nous avons fait l'acquisition de l'ancien logement du chef de gare et du terrain attenant, propriété de la SNCF… »

Question subsidiaire : comment va être financée l'acquisition de la maison du garde barrière (et non du chef de gare, comme semble l’ignorer Raymond Pommet) et de son terrain, propriété actuelle de la SNCF ?

Par un nouvel emprunt dixit Raymond Pommet. Fin du désendettement ? Le mensonge d'un trop fort endettement n'aura pas tenu 2 ans.

 

L’éclairage public : 

« Nous allons engager une première tranche de travaux concernant la poursuite de la rénovation de l'éclairage public. Les tranches successives s'étaleront sur plusieurs années, tant les investissements non réalisés depuis plus de 10 ans seront lourds à supporter pour nos finances. »

Un nouveau mensonge de Raymond Pommet. Comment réécrire l'histoire de ses propres carences.

Sachant que c'est sous le mandat précédent que 2 diagnostics ont été réalisés afin de faire un état des lieux de plus de 10 ans de sous investissement. Dix années dont 7  pendant lesquelles Raymond Pommet a siégé dans la majorité d'alors !

Les premiers travaux de rénovation ont débuté en 2010-2011 (quartier de la Romanie).

Sur le budget 2014 voté sous le mandat Jacques Bouchet, une première tranche de travaux de rénovation de l'éclairage des Campagnardes avait été inscrite.

Travaux annulés dés son élection par Raymond Pommet.

Raymond Pommet s'attribue des mérites qu'il n'a pas et se défausse de ses responsabilités passées.

Faire fi du passé, c’est laisser place aux extrêmes