Les Essarts le Roi - Yvelines

Prochaine réunion : jeudi 8 Novembre 2018 à 20 heures 45, salle SA2 au Château de la Romanie

Aire de grand passage des gens du voyage

Les élus d'Agir Ensemble ont obtenu un rendez-vous avec le Maire samedi 25 avril au matin.

Compte rendu des informations recueillies lors de cette rencontre :

Présents : Raymond Pommet, Anne Cagin, Claire Montagnon et Jean Le Ven

Chronologie des évènements

Lundi 13 avril 12h le Maire est contacté par le s/préfet  qui souhaite le rencontrer le jour même. La rencontre a lieu à 19h aux Essarts.

Le s/préfet informe le maire que l’état souhaite implanter une aire de grand passage des gens du voyage sur notre commune. Localisation  de cette aire  entre l’aire d’accueil actuelle et la voie ferrée.

Jeudi 16 avril  communication de cette information en fin de conseil municipal

 

Implantation prévue et organisation d’une aire de grand passage.

L’état doit disposer d’aires de grand passage pour accueillir les gens du voyage lors des déplacements organisés de mai à octobre.

Le calendrier des déplacements et les itinéraires souhaités sont communiqués en février par les gens du voyage. Les préfets doivent proposer en retour un itinéraire et des étapes sur des terrains adaptés. En l’absence d’aire de grand passage  un terrain est réquisitionné par l’état.

Les déplacements se font par groupe de 200 caravanes maximum. Ces déplacements sont encadrés par la police sur la totalité du parcours.

Sur une aire de grand passage l’on doit fournir l’eau, l’électricité et un système de recueil des eaux usées (WC chimiques de chantier ou citerne de vidange des WC). De plus des bennes de collecte des ordures ménagères sont installées lors du séjour. Les frais d’aménagement de l’aire sont pris en charge par l’état (dans la loi l’état finance 70% et la collectivité 30% en réalité l’état finance 100 %)

Le séjour d’un groupe de caravanes sur une aire désignée est de 2 semaines maximum (une semaine renouvelable une fois). Le séjour est payé pour chaque caravane suivant un tarif établi par la collectivité gestionnaire de l’aire d’accueil. Ce tarif est calculé pour couvrir les frais engagés pour l’entretient de l’aire y compris le nettoyage après un séjour.

Sur une saison de mai à octobre, une aire accueille environ 4 groupes de 200 caravanes.

Les enfants ne sont pas scolarisés dans les écoles de la commune lors de ces séjours.

Contacts pris par le Maire

Lundi 20 avril  rendez-vous avec le préfet en présence du s/préfet. Information confirmée toutefois le préfet n’a pas encore arrêté  son choix. La date de la prise de décision finale n’est pas connue

Vendredi 24 avril   rendez-vous avec G. Larcher.  Il va appuyer la position du maire auprès du préfet

Mardi 28 avril  rendez-vous avec P. Bédier  

Vendredi 1 mai  rendez-vous avec JF Poisson

Depuis le 13 avril  différents contacts pris par le maire avec C. Boutin, JM Robert, Y. Maury, les maires de Levy St Nom, Le Mesnil st Denis et Coignières ainsi que les services de police de Rambouillet.

Arguments développés par le maire

Le site retenu n’est pas compatible car

-        au dessus d’une canalisation TRAPIL (transport de carburants entre Rouen/Roissy/Orléans)

-        bordé d’une rigole qui alimente la base nautique de St Quentin. Cette rigole est à l’air libre d’où un risque de pollution de la rigole puis de la base nautique.

-        En bordure de la voie ferrée ou circulent des trains rapides, de banlieue et la nuit des trains de marchandises

D’autre part :

-        La commune a déjà une aire d’accueil de 20 places conforme à ses obligations.

-        ‘implantation prévue va concentrer les gens du voyage autour de l’aire actuelle

Réponses du préfet :

La canalisation est très profonde donc pas de risques

La rigole et la voie ferrée seront protégées par un grillage

Actions prévues par le maire

Mercredi 6 mai  

Conseil municipal exceptionnel à 19h30 pour voter une motion précisant la position de la commune

Réunion publique à 20h30 pour informer les Essartois. Le préfet ou s/préfet ont été invités à y participer, le maire attend une réponse.

Courant mai  organisation d’un référendum en Mairie.  Ouvert aux Essartois inscrits sur les listes électorales.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir