Les Essarts le Roi - Yvelines

Prochaine réunion : Jeudi 5 décembre à 20h45, salle Barreau (ancienne mairie)

Déclaration des élus "Agir Ensemble" au Conseil Municipal de janvier 2018

 Déclaration des élus « Agir Ensemble » au CM de janvier.

Suite aux propos du Maire des Essarts le Roi lors de la cérémonie des "Vœux du Maire" du 10 janvier 2018, les élus Agir Ensemble ont fait une déclaration lors du conseil Municipal du jeudi 18 janvier 2018.

En effet, Agir Ensemble et ses élu(e)s ont tenu à réagir face aux propos tenus par Monsieur le Maire, notamment à l’encontre de l’équipe municipale précédente.

Monsieur le Maire, cette déclaration vous est adressée au nom des élus Agir Ensemble,

Lors de votre 4ème cérémonie des "Vœux du Maire", vous n'avez pu vous empêcher d'avoir à nouveau des propos méprisants vis à vis des élus du mandat précédent, propos qui nous ont profondément choqués.

Nous vous rappelons que vous êtes le maire de tous les Essartois, y compris des 46,21 % qui ont choisi de soutenir l’action de l’équipe sortante que vous dénigrez aujourd’hui (2nd tour de l’élection municipale de 2014).

Nous estimons que les propos que vous avez tenus devant les personnalités du sud Yvelines et les Essartois présents ne sont pas dignes de la fonction que vous occupez.

Tout comme l’accueil que vous avez réservé à notre députée, qui aurait mérité, même si on ne partage pas ses idées, une attitude plus républicaine …

Vous savez pertinemment ce qu'est être aux affaires, vous y êtes depuis 16 ans. Vous n'ignorez pas que lors d'un mandat, il y a l'héritage, non pas d'un seul, mais de tous les mandats précédents, et de celui où vous étiez également dans l’équipe majoritaire avant nous.

Durant notre mandat, nous avions fait des choix en toute honnêteté pour la ville et son avenir...

Ceci dans le respect de tous les élus de la majorité comme de l'opposition. Il est vrai que Jacques Bouchet avait une certaine perception humaine de sa fonction de maire, qui imposait d’ailleurs le respect de tous : pour preuve, 17 de ses colistiers se sont représentés aux élections de 2014 autour de Jacques.

Pourrez-vous dire la même chose dans 2 ans ?

Votre mépris vis à vis de notre engagement, de notre travail et de nos personnes n’est pas digne du premier magistrat de la commune.

Lors des dernières élections présidentielles, les Français ont clairement exprimé leur ras-le-bol de ces clivages stériles et mesquins, vous ne semblez pas avoir saisi le message…

A la fin du dernier conseil municipal du 6 mars 2014, vous aviez dit, vous adressant au maire sortant,  je vous cite:

« Je souhaite dire un mot car ce n’est pas le lieu d’une campagne électorale. Je voudrais souligner que pendant 6 ans les Conseils Municipaux se sont tenus dans une grande cordialité. Débats il y a eu, nous n’avons pas toujours été d’accord, tu l’as indiqué. Mais à quelques rares exceptions près au tout début, il n’y a jamais eu de mot incorrect, d’impolitesse. Au contraire, il y a eu une grande tenue des débats et nous l’avons beaucoup apprécié. Je tenais à le souligner. »

Malheureusement, nous ne pensons pas que nous pourrons faire une telle déclaration à la fin de votre mandat.

Merci.