Les Essarts le Roi - Yvelines

Prochaine réunion : Mardi 16 avril 2019 à 20 heures 45, salle SA2 au Château de la Romanie

Fiscalité Communale : Encore une Hausse

Les années se suivent et se ressemblent en complète contradiction avec les promesses de campagne. Après trois années d'augmentation de la fiscalité communale, les essartois pensaient bien pouvoir souffler ...

Il n'en est rien, une nouvelle augmentation a été décidée par l'équipe en place.

Explication : la commune des Essarts le Roi pratique depuis les années 1980 une réduction de 15 % des abattements fiscaux à la base sur la taxe d'habitation. Sous la pression de la Direction Départementale des Finances Publiques (DDFP), l'équipe en place va réduire cet abattement de 4%. 
Pourquoi cette pression ?
La DDFP met dans la balance l'acceptation du projet de contrat d'aménagement régional communal (bassin des Gandines et parking cimetiè
re, travaux d’aménagement de la mairie et centre de loisirs Gallot).
Cette baisse des abattements se traduit par une hausse de 4% d'impôt pour les essartois. Ce n'est pas la première fois que cette pression est exercée sur la commune, mais c'est la première fois que la commune cède dans la négociation.

Et ce n'est pas tout. Une deuxième augmentation, toujours par une réduction des abattements, est prévue au niveau de la Communauté d'Agglomération de Rambouillet Territoire (CART). L'abattement passerait de 15% à 8%, soit 7% d'impôt supplémentaire. Cette augmentation décidée par les amis de la majorité municipale, confirme nos craintes émises au moment de l’intégration à la CART.
Les nouvelles communes vont être taxées pour payer les projets communautaires ... mais lesquels ? L’extension de la piscine de Rambouillet, la Z.A. du Bel Air, toujours à Rambouillet ...

Tableau comparatif des taxes d’habitation 2017/2018 suite à la baisse des abattements communaux et intercommunaux.

Exemple d’une famille de trois personnes possédant une maison.

 

Taxe d’habitation 2017 où vous retrouverez les chiffres pour vous repérer.

On se dirige donc tout droit vers une augmentation de la fiscalité locale de 6,7% (coût final des augmentations sur les parts communales et intercommunales).

Mais ce n’est pas fini, l'état demande également une hausse de 5% des services fournis par la commune en 2018 (garderie, crèche, …), là encore l’équipe en place a cédé dans la négociation.

La baisse des aides de l'état n’est pas une nouveauté, elle a commencé sous l'ère Sarkozy. Un minimum de clairvoyance devrait faire partie des attributs d'un bon maire.

Au final, quel est le projet d'avenir pour les Essarts le Roi ? Le maire reste « sec » sur le sujet.
Il est certain qu'à ce rythme, une partie de la population ne pourra plus supporter ces hausses et risque fort de quitter la commune. 

Les Essarts le Roi deviendra une ville dortoir sans service et sans vie.

Il n'est plus possible pour notre maire d'affirmer comme d'habitude que tout ceci n'est pas de sa responsabilité, qu'il est victime de décisions indépendantes de sa volonté. Il faut qu'il assume ses mauvais choix et son incapacité à soutenir une négociation musclée vis à vis de la DDFP ou de la CART.

L'histoire retiendra que cette majorité municipale a accepté et organisé la plus forte hausse fiscale jamais infligée à notre commune. Triste record pour un mi-mandat ...


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir